Ma digitale detox : 3 jours loin de mon portable

Wazza World

Mercredi : Dans quoi je me suis encore lancée ?

Cela faisait plusieurs mois que j’avais envie de tenter cette expérience. Passer 3 jours loin de mon portable. Pour certains d’entre vous, cela pourrait être un jeu d’enfant, mais pour moi qui suis accrochée à mon téléphone du matin au soir, j’angoisse rien qu’à l’idée d’y penser ! Mon téléphone, c’est toute ma vie : il me réveille le matin, me donne les horaires de bus pour partir au travail, j’écoute ma musique dessus, il fait le lien avec mes amis et ma famille et je passe une (trop) grande partie de mon temps sur les réseaux sociaux à espionner la vie des autres. Bref, mon portable, c’est le prolongement de ma main. J’ai donc décidé de me séparer trois jours de lui, à compter de vendredi matin. 

Nous sommes mercredi et je suis déjà en train de me dire qu’il va falloir que « je me prépare ». En expliquant mon projet à mon copain, il m’a dit instinctivement « mais tu ne vas pas sortir du week-end du coup ? ». Si si justement, là est tout l’intérêt de mon expérience ! Vivre comme d’habitude, mais sans portable. Un retour aux années 90 que je n’ai pas connu ! J’appréhende ces 3 jours déconnectés comme un mauvais rendez-vous chez le médecin auquel on va à reculons, c’est là que je réalise que j’ai un sacré problème de dépendance ! 

Vendredi : Le jour fatidique

Je coupe mon téléphone à minuit. Par chance (si on peut dire ça) je suis avec mes amis dans un bar.

1 h 24 : sur un rythme endiablé de Michaël Jackson, je me retrouve seule au milieu de la piste et décide de ressortir mon téléphone pour les appeler. Premier échec, ca va être long 3 jours… Bon, allé, je m’y mets VRAIMENT cette fois-ci ! 

Téléchargez wazza® GRATUITEMENT ! 😃

Inscrivez-vous avec le code "HELLO"
👇 sur Android 👇 👇 sur iPhone 👇
wazza-appstore wazza-appstore

Rentrée chez moi, se pose la question du réveil : je n’ai rien prévu pour remplacer mon portable. Finalement, je m’endors et me réveille par miracle à l’heure. Le corps humain est bien réglé ! Malgré les mojitos de la veille, mon inconscient me rappelle à l’ordre pour aller travailler. Je laisse mon téléphone chez moi pour ne pas être tentée de le rallumer. Force et honneur à moi. Pour l’instant, je survis plutôt bien (bon, il est 11 h 49) et je prends même plaisir à ne pas regarder l’écran de mon téléphone toutes les 5 mins. Cela me fait une bonne excuse pour ignorer des messages. Je serai sûrement moins sereine dimanche soir. 

Vers 19 h, l’envie de trainer sur Facebook et d’envoyer des messages à mes amis pour leur demander quels sont les plans de la soirée se fait sentir. Mon portable m’obsède et je n’arrête pas d’y penser, comme une drogue. Je sors donc mon ordinateur, mais pas question d’aller sur les réseaux sociaux. Je tourne vite en rond et le referme aussitôt. Je sors mon téléphone fixe, et décide d’appeler quelques amis. Je n’ai jamais passé autant de temps au téléphone depuis longtemps. Je laisse même des messages vocaux, ça me rappelle l’âge où j’appelais mes amis d’école sur le téléphone fixe de leurs parents. Finalement, je décide de rester chez moi pour la soirée, devant la télé. 

Samedi : La désillusion

Étrangement, je me sens beaucoup plus sereine aujourd’hui ! Je passe beaucoup moins de temps à glander sur mon canapé et je suis beaucoup plus productive et attentive (souvent, les gens me parlent dans le vide quand je suis occupée sur mon téléphone…). 

14 h 30 : je pars rejoindre des amis dans le centre de Bordeaux, un rendez-vous qu’on avait convenu depuis longtemps.

15 h 00 : je me retrouve bloquée dans la manifestation des gilets jaunes rue Sainte-Catherine. Là où je me serais énervée de ne pas pouvoir les avertir de mon retard, je relativise et me dis que 15 mins de retard, ce n’est pas la mort et de toute façon, à part attendre que la situation se débloque, il n’y a rien d’autre à faire.

15 h 15 : j’arrive à m’extirper du magasin dans lequel j’étais retenue et me tape un sprint dans les rues de Bordeaux pour rejoindre le café où ils m’attendent en terrasse, amusés de me voir arriver en courant. 

J’arrive à rentrer sans encombres chez moi. Finalement, c’est pas si terrible que ça ! 

Dimanche & bilan personnel : Libérée, délivrée…

Mon portable ne me manque plus. Je le rallume à 18 h pour prendre en photo le paysage où je me trouve. Je me fais bombarder de notifications. Une petite photo sur Instagram pour avertir que je suis de retour et je repose mon téléphone dans mon sac. 

Je me rends compte que je n’ai rien loupé de mon week-end, à part les discussions avec mes amis que je verrai lundi. 

Ma détox a plus ennuyé mes proches qui ne pouvaient pas me joindre quand j’étais dehors, que moi. Après une première journée un peu stressée, j’ai appris à relativiser et à laisser le temps passer. 

Les réseaux sociaux ce n’est pas la vraie vie et passer mon temps à espionner la vie des autres me parait tout d’un coup un peu dérisoire. Le portable encourage la procrastination, aussi bien chez vous qu’au travail ! Mon cerveau est reposé sans tout le divertissement digital que je lui inflige habituellement. 

3 jours sans téléphone portable et sans réseaux sociaux m’ont permis de faire des choses que je n’avais pas fait depuis longtemps : m’ennuyer, lire, observer les gens, être plus dans l’instant présent, et attendre. S’il y a bien une chose que j’ai travaillée ce week-end, c’est ma capacité d’écoute quand je suis avec mon entourage !

Le portable nous aide à faire un milliard de choses, mais prenez le temps aussi de ne rien faire. Tout n’est pas mauvais dans les réseaux sociaux et je ne vais certainement pas lâcher mon smartphone pour un Nokia 3310, mais je pense avoir appris à l’utiliser plus modérément. Et si rien que l’idée de vous déconnecter vous effraie, rassurez-vous, ce n’est finalement pas si compliqué.

👇 Avez-vous eu votre ebook GRATUIT ? 👇

 

La prévention santé décomplexée pour votre organisation

Vous voulez améliorer la santé de vos collaborateurs, prévenir les risques physiques et psychologiques dans votre organisation ? Wazza® c'est l'application qui vous permet de faire tout ça : facile à mettre en place et toujours dans votre poche 😉

Discutons-en ensemble :



En soumettant ce formulaire j'accepte que les données saisies soient utilisées dans le cadre de ma demande, pour permettre de me recontacter

Laissez-nous un commentaire :)