Prévention primaire, secondaire et tertiaire : quelle différence ?

Wazza World

La prévention santé peut être décomposée en trois catégories : la prévention primaire, la prévention secondaire et la prévention tertiaire. Mais que signifient ces termes et que renferment-ils ?

Prévention primaire

La prévention primaire regroupe toutes les actions qui permettent de réduire le risque d’apparition d’une maladie, ou d’une affection quelconque, au sein d’une population.

Les actions de prévention concernent des sujets aussi larges que l’alimentation, le mouvement ou l’hygiène de vie, dans les environnements domestique et professionnel.

Prévention secondaire

La prévention secondaire regroupe toutes les actions qui permettent de réduire la présence et l’évolution d’une maladie, ou d’une affection quelconque, au sein d’une population.

Les actions de prévention reposent sur la détection des signaux faibles (naissants) et le traitement des premières affections.

Prévention tertiaire

La prévention tertiaire regroupe toutes les actions qui permettent de réduire la présence d’une maladie, ou d’une affection, chronique ou récurrente au sein d’une population. L’objectif est donc de faire baisser les incapacités qui peuvent découler de cette affection.

La prévention tertiaire va plus loin que les deux précédentes, en allant jusqu’à la prise en compte de la réinsertion professionnelle et sociale consécutive.

En bref…

Pour faire simple :

  1. La prévention primaire se concentre sur la prévention d’une affection qui n’est pas encore survenue.
  2. La prévention secondaire repose sur la détection des signaux faibles, empêchant le développement d’une affection latente.
  3. La prévention tertiaire adresse une affection chronique ou récurrente, pour diminuer sa fréquence, tout en facilitant la réinsertion sociale et professionnelle post-affection.
Prévention primaire, secondaire et tertiaire : quelle différence ?
5 (100%) 1 vote

Laissez-nous un commentaire :)