Qu’est-ce que le bore-out ?

Wazza World

Vous avez très certainement déjà entendu parler du burn-out. Ce fléau des entreprises, qui rôde dans les couloirs sombres dans l’attente d’un petit moment de défaillance humaine… Alors même que cette menace n’est pas éradiquée, voilà un nouvel anglicisme qui nous surprend ! Qu’est-ce que le bore-out ?

Le burn-out : une histoire de verre d’eau

Littéralement, le terme burn out signifie « se consumer ». La surcharge de travail vous fait prendre feu. 

Comment ça ? 🤔

Prenons un exemple visuel. Pour représenter le burn-out, imaginez que vous êtes un verre vide.

A chaque fois que vous recevez une nouvelle tâche dans votre travail, on vous ajoute un peu d’eau proportionnellement à ce que son accomplissement représente pour vous. Si c’est une lourde tâche, on vous ajoute beaucoup d’eau ; à l’inverse, si la tâche est petite, on vous ajoute peu d’eau.

En vous remplissant d’eau régulièrement et en s’adaptant à votre contenance, vous allez être en mesure de vous vider et de vous remplir tout à fait normalement.

Cependant, à partir du moment ou vous commencez à recevoir de l’eau sans parvenir à la vider assez vite : vous débordez. C’est ce qu’on appelle le burn-out. Une charge de travail qui dépasse votre capacité adaptative, soit votre capacité à la traiter.

Le bore-out : une histoire sans histoire

Littéralement, bore out n’est pas un terme utilisé en anglais. En revanche, bore utilisé seul signifie « ennui ». Le manque de travail vous submerge.

Mais c’est génial ça ! Comme ça on peut faire ce qu’on veut ! 😍

Euh… Ce n’est pas si simple. Reprenons notre verre d’eau.

Imaginez que vous ne receviez jamais d’eau. Vous êtes complètement sec, aride et sans vie. Plus rien ne vous motive, puisque plus rien ne vous anime. Vous n’apprendre rien puisque vous ne faites rien.

Le plus dur dans le bore-out, réside souvent dans le fait qu’il faille feindre avoir de l’eau, pour ne pas perdre son travail. Faire semblant d’être occupé est peut-être tranquillisant une journée ou deux, mais pas plusieurs semaines ou plusieurs mois… Cet ennui permanent mène à un état dépressif.

Le bore-out, c’est le burn-out de l’ennui.

Laissez-nous un commentaire :)